Le petit chariot abandonné – ou histoire à morale d'une rénovation de meuble

Le petit chariot abandonné – ou histoire à morale d'une rénovation de meuble

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une jolie rénovation de meuble.

Pourquoi jolie ? Me voici bien présomptueuse pensez-vous.
Non, non … jolie parce que jolie petite histoire ! Une histoire à morale même.

Au commencement…

Une brocante. Un dimanche matin. (Comme tous les dimanches matins. Hum.)
Un étalage d’objets divers et récents, rien d’intéressant à première vue, vous passez votre chemin…

Erreur !
Une règle d’or de la brocante : regarder les contenants.

Vous savez les caisses en bois, les vieilles valises, les tables de cuisine qui disparaissent sous un amoncellement d’objets…
Et oui ! Tout ce que nous, amoureux de la chine, nous recherchons avidement et tout ce que les autres ne pensent qu’à jeter.

Et là ce fut le cas, d’un coup d’oeil, je découvris ce petit chariot abandonné tout au fond de l’étalage…

Alors que, fébrilement (j’en vois parmi vous, lecteurs, qui reconnaissent parfaitement ce moment 😉 ) je demande le prix… refus net du vendeur !

Mais vous n’allez pas acheter ça quand même ! Cette vieillerie ?!

Bon, vous vous en doutez, il me l’a vendu tout de même ce petit chariot. (Il aurait pu me la donner cette vieillerie…) Et non, nous n’en avions pas besoin mais je ne pouvais laisser partir ce pauvre petit chariot à la déchetterie…
On finit la brocante, le chariot sur le dos, non sans l’arracher des yeux avides d’un brocanteur un peu plus loin sur la brocante… (Ha ha ! pardon jubilation primaire du chineur qui a fait une trouvaille…)

 
 

L’histoire continue…

Nous avons donc un petit chariot en bois, fabrication maison, dans son jus, le bois fatigué, avec de jolies petites roues.

chariot à jouets avant
Ancien lit de poupée, le fond était tapissé de lattes pour pouvoir recevoir un matelas. Nous l’avons remplacé par une planche pour le transformer en chariot à jouets. (Je pense que c’est pour cela que j’ai choisi de vous le présenter aujourd’hui: les jouets, l’approche de Noël, tout ça… Bref.)

Se pose alors la question de la rêinvention (oui du relookage si vous préférez)

C’était assez évident. Je voulais absolument garder ces petites roues intactes en bois mais donner un coup de fraicheur pour qu’il puisse s’intégrer parfaitement dans une chambre d’enfant.
J’ai utilisé une peinture veloutée couleur blanc plume, un faux blanc très doux, pour l’extérieur et un gris perle, moins salissant, pour l’intérieur.
Les pochoirs étoiles en négatif font un rappel du bois des roues, bois huilé qui a retrouvé une belle couleur.
(Pour la jolie histoire, je tais le passage dans les 36000 magasins de bricolage pour trouver une vis similaire aux autres… malheureusement la standardisation est de mise…)

Et… Tadaa !!!

Et il vécut heureux…

Voilà donc une nouvelle histoire d’un sauvetage : un meuble de moins à la déchetterie !
Une toute petite mais jolie histoire.
(Oui, je ne vous ai pas parlé des yeux implorants du petit chariot perdu sur cet étalage, je me suis dit que ça serait un peu trop.)
Vous pouvez également le retrouver ici.
 

La morale ?

Vous l’avez compris :

regarder les contenants en brocante

rénovation de meuble - chariot à jouets étoilé

A bientôt!

Cet article a 3 commentaires

  1. très jolis en effet, l’histoire et le chariot !! Merci pour lui… ça aurait été dommage qu’il soit détruit… Je suis curieuse : vous n’avez mas une photo d’avant rénovation?
    Merci en tout cas !

    1. Il m’a fallu le temps mais j’ai (enfin) ajouté à l’article une photo du chariot avant 🙂 Bonne journée!

      1. Ah oui, en effet ! Merci pour cette photo d’origine qui montre bien le travail effectué pour lui donner une seconde vie ! Joli travail 🙂 !!

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier

Panier