C’est quoi, la teinture naturelle ?

C’est quoi, la teinture naturelle ?

Tombée dans l’oubli pendant des décennies, il y a encore quelques années seulement, la teinture naturelle réapparaît sur le devant de la scène !
Vous avez certainement entendu parler de ces teintures à la télé, au détour d’un article ou dans les descriptions de mes trousses.

Aujourd’hui, j’ai décidé de répondre aux questions que j’entends fréquemment en salons ou expositions. Avec cet article, vous saurez tout (ou presque) sur les teintures naturelles !

Qu'est-ce que la teinture naturelle ?

Il s’agit de colorer des textiles au moyen de produits naturels solubles dans l’eau, dixit Wikipédia
Feuilles, fleurs, racines, écorces sont à la base des teintures végétales. Et parfois même, des insectes (telles les cochenilles qui donnent un rose ou rouge carmin) sont traditionnellement utilisés.

Et oui ! Je dis traditionnellement utilisés, parce que les teintures végétales sont tout simplement le moyen qu’avaient nos ancêtres, pas si lointains, de colorer leurs vêtements avant l’ère des teintures chimiques.
Dans le Nord de la France où je vis, les vêtements étaient majoritairement dans des teintes de beige, marrons, gris taupe ou kakis, tout simplement parce que c’est ce que donnaient les végétaux de la région ! Les personnes plus aisées pouvaient être parées de rouges, violets ou bleus parce qu’ils avaient les moyens de faire venir les colorants issus de garance, de bois de campêche ou d’indigo qui poussent dans le sud de l’Europe ou dans des contrées encore plus lointaines.

Alors, c'est écologique puisque c'est naturel ?

Et bien, malheureusement pas tout à fait.
C’est naturel, certes puisque on utilise des matériaux naturels.
C’est, certes, plus écologique que les teintures chimiques, ravageuses pour l’environnement.

Mais le problème, c’est que cela nécessite beaucoup d’eau.
Beaucoup beaucoup d’eau. Lavage, décoction, imprégnation, rinçage, rinçage et encore rinçages… Et nul n’est sans savoir que l’eau est précieuse (de plus en plus…)
Des solutions ? Avant : récupérer l’eau de la douche. Après : arroser ses plantes.

Deuxième point sur lequel être vigilant : les ingrédients.
Il faut faire attention à ce qu’on utilise : les solutions pour préparer les fibres à teindre ou nuancer les couleurs.
Il était fréquent d’ajouter de l’étain pour faire virer les couleurs par exemple.
On entend parler de teintures à l’avocat : attention à leur provenance … 
D’une façon générale, si je tremble à l’idée de vider l’eau usagée sur la plante préférée de mon jardin, je m’abstiens !

Et enfin, dernier point d’attention : l’énergie. Chauffer son bain de teinture accélère la coloration. Mais à part les méthodes qui utilisent le soleil (et difficilement utilisable par ici…) la production d’énergie n’est jamais tout à fait écologique. A nous, d’être responsables et pas forcément trop pressés !

 

reste de cuisine et teinture naturelle

 

On peut donc conclure que, à petites doses, en étant vigilants sur la composition des produits ou la provenance des plantes, la teinture naturelle est plutôt… naturelle !

Et d’ailleurs, vive les restes de cuisine ! Avocats bio, pelures d’oignons, fanes de carottes: il y a de quoi faire.

On ne peut pas avoir toutes les couleurs ?

Techniquement, si.

Cela dépendra surtout si vous souhaitez importer des plantes colorantes (celles que j’ai évoquées tantôt : garance, cachou, etc) ou si vous préférez utiliser des plantes régionales: brou de noix, écorce de bouleau, ronces, achillée mille-feuille, etc, etc.

teintures et couleurs naturelles

Le jardin de Couleur Garance dans le Luberon regroupe pas moins de 250 espèces de plantes tinctoriales. A visiter si vous passez par là !
Et attention ! Des plantes qui tâchent comme la betterave ou les baies ne sont pas forcément de bonnes colorantes. On en reparle après…

A noter : – La technique d’extraction du colorant de l’indigo ou du pastel pour avoir de beaux bleus est très particulière. 
            – Le seul moyen d’avoir du vert vert est de sur-teindre en bleu un tissu que l’on a teint en jaune avant (ou inversement). Le vrai vert est étonnamment la couleur la plus compliquée à obtenir avec des pigments végétaux.

Je crois qu'on ne peut avoir que des teintes très douces avec la teinture naturelle...

Et bien non !
La force de la couleur obtenue dépend de plusieurs facteurs.

La fibre teinte

En ce qui concerne les textiles, on distingue deux sortes de fibres :
– les fibres animales comme la laine ou la soie
– les fibres végétales telles que le coton, lin ou chanvre.

Ces familles de fibres ne réagissent pas de la même façon face aux colorants . A dose égale de plantes tinctoriales, on obtient des couleurs plus intenses sur les fibres animales.

La quantité de plantes

Tout simplement. Plus notre bain colorant sera chargé en plantes, plus la couleur sera intense.
Certaines solutions (comme la décoction de cochenille) ont un pouvoir colorant plus fort que d’autres.

Le nombre de bains

teintures fibres

 

Pour teindre on prépare un bain de teinture : souvent une décoction avec les plantes tinctoriales.
On l’utilise une première fois : ce premier bain est très concentré et colore intensément la fibre plongée dedans.
On l’utilise ensuite plusieurs fois (on parle de 2e et 3e bains) jusqu’au bain d’épuisement. La coloration des fibres sera de plus en plus claire.

Par contre, la couleur ne tient pas à la lumière ou aux lavages, si ?

La réponse est: si ! Les couleurs tiendront aux lavages et à la lumière.
De la même façon qu’un tissu teint chimiquement, il faut juste éviter de le laisser accroché à une fenêtre H24 ou de le laver à 60° tous les 3 jours… 

L’étape clé pour que les couleurs résistent dans le temps est le mordançage. C’est la préparation des fibres pour qu’elles fixent bien les colorants: c’est une étape INDISPENSABLE !
Plusieurs méthodes pour cela : je vous en reparle dans un autre article ???

nuances teintures végétales

Second point important : les plantes. Je vous disais que toutes n’ont pas le même pouvoir colorant et de la même façon, les couleurs obtenues ne résisteront pas toutes de la même façon aux lavages ou à la lumière.
Ainsi, les baies, myrtilles et compagnie, ou le curcuma ne tiendront pas à la lumière : leurs beaux violets et jaunes deviendront gris (c’est bien aussi). Ce sont des plantes petit-teint.
A l’inverse, il y a des plantes grand-teint très solides à la lumière et aux lavages qui étaient évidemment très prisées dans les temps anciens : garance, indigo ou encore gaude.

On ne peut teindre que de façon unie en teinture naturelle ?

Teindre de façon unie et uniforme est le plus compliqué ! Un peu de pratique et quelques trucs sont nécessaires pour ne plus avoir de vilaines traces.
L’effet nuancé est un des charmes de la teinture naturelle.

Il y a de multiples techniques venant du monde entier pour obtenir des motifs avec la teinture naturelle : réserves à la cire, tampons, sérigraphie, shibori.
J’aime particulièrement utiliser la technique japonaise du shibori : créer des réserves dans le tissu avec des jeux de pliage

Pourquoi ne pas ajouter de vinaigre ?

nuancer teinture naturelle

Et oui, vous avez peut-être lu cela sur les étiquettes ou fiches de mes produits : “Ne pas ajouter de vinaigre !” Je le précise parce que certains utilisent du vinaigre en tant qu’adoucissant mais que le vinaigre risque de faire virer les couleurs. 
Varier le PH (vinaigre = acide) est une des façons de nuancer les couleurs obtenues par teintures naturelles. Il en existe d’autres mais je vous en reparlerai bientôt !

Voilà pour cette foire aux questions !

J’espère que vous n’aurez plus peur d’acheter des trousses, sacs ou boucles d’oreilles teints naturellement ! (D’ailleurs, la boutique c’est par ICI … et même les kits broderie se mettent à la teinture.)

Et si vous voulez en savoir encore plus, je vous donne rendez-vous bientôt pour un nouvel article ! (Et pour vous abonner et ne pas le manquer, c’est tout en bas avec l’inscription à la newsletter.)
Ou pourquoi pas lors d’un atelier d’initiation au printemps ou en été? Plusieurs photos de cet article ont d’ailleurs été prises lors des stages de l’été 2019 et j’en profite pour embrasser les participantes !

Je suis curieuse de savoir ce que vous avez pensé de cet article !
Avez-vous encore des questions???

Bonne journée, soirée ou nuit
et à très bientôt ici ou sur les réseaux!


Mélissa

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier

Panier